Anne Cindric

Biographie

Expositions Personnelles

2011

« Ah ! que la guerre est jolie » - Espace 2.13 PM - La Celle-Saint-Cloud

2006 – 2007

« Détournement de fonds publics » - Hôtel de Soubise, Archives nationales, Ministère de la Culture - Paris

2006

« Manufacture nationale : mais que fabrique l’Etat ? » - Musée de Tulle, DRAC Limousin -Tulle

2003

« Il vous rest une vie » - Jungle Art Galerie - Paris

Expositions Collectives

2011                                               

« Shooting symphony », avec Etienne de Fleurieu, Iris Levasseur, Laurent Pernot et Brigitte Zieger - Galerie Odile Ouizeman - Paris 

2007

Participation à l’exposition de la photographe Micheline Pelletier,Château d’If - Ministère de la Culture - Marseille

2006

« Secrets d’états, secrets d’Etat », avec les plasticiennes Agathe Larpent et Françoise Schein, Nuit des musées - Musée de l’Histoire de France, Ministère de la Culture - Paris

2005

Monnaie de Paris

Mairie de Paris

2003

Galerie municipale de Vitry-sur-Seine

Salon Européen des Jeunes Créateurs

Musée de San Cugat del Valles - Catalogne, Espagne

Ancienne prison Sainte-Marguerite pour les Journées du Patrimoine - Strasbourg

Salon Européen des Jeunes Créateurs

Musée Amedeo da Souza - Amarante, Portugal

Salon d’Art Contemporain de Montrouge - lauréate

2001

Lagalerie, avec le plasticien Olivier Blanckart - Paris

Camille Fournet - Paris

1999

Portes ouvertes Ateliers Glacière - Paris

1998

Maison de la Culture des Hauts de Belleville – Paris

Médias

2011                                  

Articles de presse dans Arts magazine, Le Figaro, ExiGent magazine, Le Journal des Arts 

2008

Participation au magazine Infrarouge - France 2

2006

Articles de presse : La Croix, L’Echo du Centre, Le Figaro Magazine, La Montagne, l’Officiel des Spectacles, Pariscope et sur le site paris-art.com

Reportages sur Corrèze Télévision, sur Radio Afrique 1

2005

Reportage dans l’édition nationale du journal de France 3

2004

Participation à l’émission culturelle de la chaîne Télésud, avec le musicien Manu Dibango

Participation à l’émission « Travaux publics » de Jean Lebrun sur France Culture

2003

Articles de presse : AFP, Dernières nouvelles d’Alsace, L’Alsace, Le Parisien, Pariscope, 20 Minutes

2002

Participation à l’émission « Pot-au-feu » de Jean Lebrun sur France Culture

Divers

2007

Bibliothèque Nationale de France : participation au colloque animé par Fabrice Bousteau, directeur de la rédaction de Beaux-Arts Magazine sur le thème des artistes face au patrimoine, avec Odile Duboc, chorégraphe, Georges Lavaudant, metteur en scène, Pascal Picq, paléoanthropologue

2006

Musée de Tulle : participation à un colloque sur les rapports entre art et état, avec le peintre Henri Cueco

2003

Centre National des Arts Plastiques : sélection dans « les 25 événements du Calendrier de l’Art Contemporain »

Publications

« Les Entrailles de la force », de Béatrice Dante, Philippe Mahaud et Lora P.Trarck - Maelström éditions

« Manufacture nationale, mais que fabrique l’Etat ? », d’Isabelle Rooryck - DRAC Limousin

« Détournement de fonds publics », de Marianne Costa et Ariane James-Sarazin - Ministère de la Culture

Parcours

Parcours

1965

Anne Cindric est née en région parisienne en 1965. Son enfance est bercée par les contes horrifiques et merveilleux de son arrière grand-mère auvergnate.

1980

Fascinée par la peinture, après sa découverte des peintres primitifs, elle a 15 ans lorsque son envie de préparer les Beaux-arts la pousse à visiter les cours d’arts plastiques de la ville de Paris. De grands bouleversements personnels l’arrêtent sur cette route et, en phase de guérison, elle reprend un chemin plus attendu.

1984

Elle entre à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, sans jamais oublier la peinture.

1991

Elle entre à l’Ecole Nationale d’Administration et en sort diplômée deux ans plus tard. Grâce à ce parcours, elle s’est nourrie d’expériences fortes, comme préfet ou comme juge. Les  thèmes du pouvoir et de la force vont commencer à habiter sa recherche picturale mais elle sait que ce chemin attendu n’est décidément plus le sien.

1994

« Mission accomplie », elle peut enfin retourner vers sa passion, elle intègre l’atelier de dessin et de composition de Yanne Auguin.

1997

Elle rencontre Boris, son futur mari, architecte, qui a combattu durant la guerre d’ex-Yougoslavie et a survécu au siège de Sarajevo.

Sa thématique de travail sera également profondément imprégnée par cette expérience vitale.

1998

Elle rejoint les ateliers des Beaux-arts de la ville de Paris, section peinture et commence à développer une recherche personnelle et à exposer son travail. Elle pose un regard féminin sur les univers masculins et sur les divers objets de pouvoir. Elle cherche à représenter un monde sans gravité, dans tous les sens du terme, à la fois cruel et délicat, où règne mariage des  contraires, mélanges des genres, des époques et des échelles, détournement, dualité et ambigüité.