Laurence Kiberlain

Laurence Kiberlain

Vit et travaille à Paris


Après un deug de psychologie, Laurence Kiberlain devient agent artistique, 
elle gère la carrière d’acteurs, d’auteurs et de réalisateurs pendant quinze ans.
Elle se met à dessiner d’abord par besoin, elle met en image ses obsessions, son mal être.
Ce sera sa première série, 200 dessins, son « JOURMAL INTIME ». 

Dés le début, Laurence dessine sous forme de « petits ronds ».
Jamais un trait,  jamais une ligne, uniquement ces ronds à l’infini qui forment des liens, finissent 
par dessiner un corps, un objet, un visage.
Pour cette série, les titres ont une grande importance.
C’est un tout, l’un n’existe pas sans l’autre.

Lorsqu’elle finit un dessin, elle le prend en photo et l’envoie à cinq personnes.
Tant que la photo n’est pas prise, elle estime que son travail n’est pas terminé.

Dés le moment où elle prend la décision de ne pas essayer de « bien dessiner » 
elle commence à se sentir libre, inspirée par son intimité.

Parallèlement, Laurence Kiberlain commence la photo. Elle se dit « Photaudidacte » .
Elle prend des clichés de rue, des moments de vie, avec toujours l’humour comme fil
conducteur.
En 2006, Laurence Mahéo, directrice de La Prestic Ouiston
lui commande ses premiers dessins afin de les imprimer sur de la soie, en lui imposant un thème. 
Une collaboration qui, depuis, continue chaque saison.

En 2009 elle expose son « Jourmal Intime ». au salon du cinéma du Panthéon.
Une cinquantaine de dessins
 
En 2013, elle sort un récit chez Stock, « Moyenne ». Quelques dessins y apparaissent.
En 2014 il est publié en livre de poche.
En 2015 elle dessine la carte de visite et des assiettes pour le restaurant de la fondation
Yvon Lambert à  Avignon, LE VIOLETTE.
Laurence Kiberlain continue de dessiner ses petits ronds aux feutres, mais de
façon plus abstraites, elle met de plus en plus de couleurs, le travail devient 
plus minutieux. 

En 2016, elle commence une série de collages. Des personnages à qui elle retire la tête, qu’elle
remplace par ses petits ronds.
C’est la série « Perdre la Tête ».
« L’idée est de les priver de visage, de toute expression concrète, de leur offrir des formes que chacun interprétera. Sans regard, sans moue, on laisse une plus grande liberté à chacun d’inventer sa 
petite histoire devant le collage. J’ai toujours été mal à l'aise avec mon physique.
Je n’aime pas l’idée d’être jugée sur mon image, le charme, la beauté ou son absence.
Je me suis toujours sentie trop présente physiquement et pas assez intellectuellement, ces
personnages « sans tête » me reposent. Ils pourraient être beaux, moches, avoir trois nez, pas de bouche, 
ça n’est plus le sujet, on met ce que l’on veut dans ces formes en gommant l’aspect de la réalité » .

Laurence continue de photographier chaque dessin pour les « terminer » et les envoie toujours à cinq personnes. Cette fois ci, elle leur demande de les légender.
« J’adore la façon dont ceux qui reçoivent mes dessins les analysent. Lire ce que cela leur évoque.
Evidemment, je remarque à chaque fois que cela dépend beaucoup de ce chacun vit.
Pour cette série les titres sont leurs interprétations. Parfois différentes ou loin de ce que j’ai moi-même 
voulu exprimer » .
« J’aime ce travail solitaire car il mène à un échange.  
Je suis ultra impatiente, et brouillon au quotidien, lorsque je 
dessine c’est l’inverse, il faut pour ces petits ronds parfois des heures. 
Des heures à faire le même geste, et une grande précision. 
Je profite de ces moments où je suis seule, patiente et pointilleuse.
Ils me permettent de vivre le reste ». 

 

PRESSE

Biba Magazine by Evelyne Eveno

https://www.bibamagazine.fr/galerie/art-contemporain-qui-sommes-nous-sans-notre-tete-64176

L'EXPRESS STYLE - 08 fév 2017 pag.67 Art plastique Sans Tete - Laurence Kiberlain - Galerie Laure Roynette

SLASH -  Exposition Sans Tete / No Head |Galerie Laure Roynette

http://slash-paris.com/fr/evenements/no-head-exposition-de-emilie-bazus-et-zoe-rumeau

OFFI.FR -  Exposition Sans Tete / No Head |Galerie Laure Roynette

http://www.offi.fr/expositions-musees/galerie-laure-roynette-5660/sans-tete-no-head-emilie-bazus-zoe-rumeau-1136113.html

TELERAMA -  Exposition Sans Tete / No Head | Galerie Laure Roynette

http://sortir.telerama.fr/evenements/expos/emilie-bazus-laurence-kiberlain-zoe-rumeau-sans-tete-no-head,231681.php

MOWWGLI.COM - LILI TISSEYRE - Exposition Sans Tete / No Head| Galerie Laure Roynette   

http://mowwgli.com/8561/2017/02/08/exposition-tete-no-head-a-galerie-laure-roynette/

POINT CONTEMPORAIN -Exposition Sans Tete / No Head | Galerie Laure Roynette 

http://pointcontemporain.com/agenda/agenda-01→26-02-emilie-bazus-zoe-rumeau-tete-no-head-galerie-laure-roynette-paris

LE VADROUILLEUR URBAIN - Exposition Sans Tete / No Head | Galerie Laure Roynette

https://levadrouilleururbain.wordpress.com/2017/01/22/emilie-bazus-laurence-kiberlain-et-zoe-rumeau-sans-tete-no-head-galerie-laure-roynett-fr/

COMITE DES GALERIES D'ART - Exposition Sans Tete / No Head | Galerie Laure Roynette

http://www.comitedesgaleriesdart.com/actualites/sans-tete-no-head-emilie-bazus-laurence-kiberlain-zoe-rume

PARIS MATCH CULTURE - LAURENCE KIBERLAIN 

http://www.parismatch.com/Culture/Livres/Sa-fille-sa-bataille-512842

LEJDD.FR - LAURENCE KIBERLAIN 

http://www.lejdd.fr/Culture/Livres/Actualite/Laurence-Kiberlain-haut-les-caeurs-613630

 BAZ-ART.ORG - LAURENCE KIBERLAIN 

http://www.baz-art.org/archives/2014/06/24/30123205.html